La chouette Effraie

La chouette effraie mérite bien son surnom de Dame blanche. Les couleurs très claires dominent sur les parties de sa robe les plus exposées : le masque facial en forme de coeur, le dessous de ses ailes ouvertes, les pattes et le ventre gris blanc à peine piqueté de petites tâches brunâtres. C’est dans cette robe blafarde qu’elle apparaît furtivement comme un fantôme dans la lumière d’un lampadaire ou des phares de nos voitures.

Effraie des clochers en latin Tyto alba
Ordre : Strigiformes

Famille : Tytonidés
Biométrie :
Taille : 33 à 39 cm
Envergure : 85 à 93 cm
Poids : M: 470gr – F: 570gr
Longévité : 13 ans
  

Effraie des clochersIdentification : 
L’effraie des clochers est une chouette de taille moyenne, munie de longues ailes et avec une tête bien distincte.
L’effraie des clochers a les parties supérieures brun clair, tachetées de noir et de blanc. Les ailes arrondies et la queue courte sont blanches ou brun très clair, et sont couvertes d’un plumage duveteux. Les parties inférieures sont blanc grisâtre. Les longues pattes blanches sont légèrement emplumées, jusqu’aux doigts gris.
La tête est grande, avec des disques faciaux formant un cœur blanc, bordé de brun clair. Il n’y a pas de touffes auriculaires. Les yeux sont foncés au contraire des autres hiboux. La zone frontale est d’un blanc pur. Le bec est crochu et clair.
La femelle est plus grande que le mâle.

  

Effraie des clochers Les juvéniles sont semblables aux adultes dès que leur duvet a été remplacé par les plumes.

Chant :
L’effraie des clochers est plutôt silencieuse en dehors de la période de reproduction et de la parade nuptiale.
Son cri d’alarme est un sifflement rauque lancé en vol. Les deux sexes émettent ce cri, mais celui de la femelle est plus faible et plus bas que celui du mâle. Le cri de détresse comprend des séries de hurlements traînants. Effraie des clochers Le cri de défense est un sifflement. En face d’un prédateur mammifère, ils lancent une explosion de hurlements.
Habitat :
L’effraie des clochers vit dans des zones découvertes, cultivées, avec des arbres clairsemés, des arbustes et des haies, de vieilles bâtisses, granges, étables, ruines et clochers. Elle chasse le long de la lisière du désert et dans les canyons.
Effraie des clochersComportements :
L’effraie des clochers se nourrit principalement de rongeurs, et surtout la nuit. Elle traverse les champs en vol silencieux, et quand une proie est localisée, elle la saisit avec ses longues serres. Elle l’avale entière, les os, le crâne et tout le reste. Elle rejette des pelotes comprenant  les parties indigestes, au dortoir ou près du nid.
L’effraie des clochers peut localiser le rongeur faisant de petits bruits dans l’herbe tandis qu’elle volète au-dessus du sol. Les sons sont collectés et portés vers les oreilles par les disques faciaux, comme une parabole. Les plumes duveteuses permettent à l’oiseau d’être silencieux tandis qu’il vole à travers champs, à environ 1,5 à 4,5 mètres du sol.
L’effraie des clochers est solitaire ou trouvée en couples. C’est un oiseau nocturne, dormant dans des cavités pendant le jour. Elle est sédentaire.
Pour défendre le territoire et le nid contre un prédateur, l’effraie des clochers déploie ses ailes et les incline vers  l’intrus. Ensuite, elle penche la tête d’avant en arrière. Tandis qu’elle effectue cette parade menaçante, elle émet des sifflements et claque du bec, avec les yeux révulsés. Si l’intrus insiste, elle lui tombe dessus et le frappe avec ses pattes.
L’effraie des clochers est monogame, avec des liens permanents dans le couple. La parade nuptiale comprend des vols effectués par le mâle, accompagnés de cris, et des poursuites de la femelle par le mâle. Le mâle effectue aussi des « vols de phalènes » en face de la femelle, voletant avec les pattes pendantes pendant plusieurs secondes. Les accouplements ont lieu pendant la recherche du site du nid, et continuent en intensité moindre pendant l’incubation et l’élevage des jeunes.
A niché au moulin jusqu’à la réfection du grenier.
Vol :
Le vol flottant et ondoyant de l’effraie des clochers au-dessus de terres cultivées est au crépuscule un spectacle mémorable mais de plus en plus rare.

 

Effraie des clochersNidification :
Le nid est un tas de terre  avec de la paille. Il est établi sur une avancée, dans une grange ou un bâtiment tranquille, parfois dans un trou d’arbre. Le nid est tapissé de morceaux de pelotes de réjection par la femelle.
La femelle dépose 4 à 7 oeufs, à raison d’un œuf tous les deux ou trois jours (parfois jusqu’à 18 oeufs). L’incubation dure environ 29 à 34 jours, assurée par la femelle nourrie par le mâle. Les poussins sont nidicoles. La femelle les couve et les nourrit pendant environ 25 jours. Le mâle apporte de la nourriture au nid, mais la femelle seule nourrit les petits. Elle déchire la nourriture en petits morceaux. Les deux parents nettoient le nid.
Les jeunes quittent le nid à l’âge de 50 à 70 jours, effectuant ainsi leur premier vol. Ils retournent au nid pour dormir pendant encore 7 à 8 semaines. Ils deviennent indépendants au bout de 3 à 5 semaines après leur premier vol.
Régime :
L’effraie des clochers se nourrit presque uniquement de petits rongeurs, surtout campagnols, musaraignes, oiseaux, gros insectes en petit nombre et grenouilles.

Protection / Menaces :
L’effraie des clochers meurt souvent au cours des premiers mois de sa vie, par manque de nourriture et par des collisions avec des clôtures, des véhicules et des immeubles. La plupart des adultes ne dépasse pas l’âge de deux ans. Cependant, les populations se maintiennent grâce aux grandes couvées, et en ayant plusieurs couvées dans l’année.

 

 

Distribution : Distribution

 

  

Effraie des clochers

 

 Effraie des clochers 

Publicités

11 réflexions sur “La chouette Effraie

  1. such a fasinating and beautiful face, and they seem to be able to turn their head completely around , lol,
    although they do not have ears that can be seen, their hearing is perfect.

    thank you
    Peter

    • Je crois qu’elle peut tournée sa tête a plus de 180°
      Oui elle a une très belle face.
      j’aime beaucoup les rapaces.
      Il semble que mes oiseaux n’aient pas été très appréciés, je vais arrêter la série et réfléchir à autre chose.

      I think that it turned his head has more than 180 °
      Yes it has a beautiful face.
      I love the Raptors.
      It seems that my birds were not popular, I’m going to stop the series and think about something else.

      Guillaume

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s