Le cormoran huppé

Cormoran huppé

Encore un bel oiseau que l’on trouve sur les côtes de Bretagne.

Le cormoran huppé

Cormoran huppé en latin Phalacrocorax aristotelisCormoran huppé - Phalacrocorax aristotelis
Ordre : Pélécaniformes

Famille : Phalacrocoracidés
Biométrie :
Taille : 76 cm
Envergure : 130-160 cm
Poids : 1750-2250 g
Longévité : 16 ans

Cormoran huppé

Identification :
Plus petit que le grand cormoran, il possède une silhouette analogue. L’ensemble de son plumage est noir avec des reflets vert-bouteille. Sur le front, il porte une petite huppe repliée en avant. Celle-ci n’a pas un caractère permanent, elle existe uniquement au printemps, pendant la période nuptiale. Le bec, jaunâtre et noirâtre, légèrement crochu à son extrémité, est plus fin que celui de son proche parent. Au niveau du menton, la peau est nue et possède une coloration bleu sombre. Les pattes sont noires.  

Habitat :
Alors que son cousin, le grand cormoran e rencontre également sur les plan d’eau et les rivières de l’intérieur, le cormoran huppé est visible uniquement sur les côtes rocheuses, les îles ou les îlots du bord de mer. Son lieu de Cormoran huppérésidence privilégié est constitué par des falaises escarpées dominant le littoral ou surplombant des écueils.

Comportements : Le cormoran huppé est un des rois de la pêche sous-marine. Il plonge et s’immerge totalement, son incursion sous l’eau pouvant durer une minute jusqu’à 10 mètres de profondeur. Doté d’un instinct grégaire très développé, il pratique la pêche en groupe, pouvant se déplacer en ligne ou en cercle avant de plonger. Le plumage du cormoran huppé n’est pas imperméable, après sa prise, on le voit souvent voler au ras de l’eau car il est lourd et tout mouillé. Aussi n’est-il pas rare de le voir stationner sur les rochers au soleil, toutes ailesdeployées, pour une longue séance de sèchage.

Nidification :
Le cormoran bâtit son nid sur des plates-formes rocheuses, dans des anfractuosités de falaise ou dans une grotte, à l’aide d’algues et de branchages cimentés par ses déjections. Entre avril et août, la femelle pond entre 1 et 6 oeufs dont l’incubation dure environ un mois. Les jeunes s’envolent au bout de 53 jours environ.

Régime :
Il se nourrit exclusivement de poissons, surtout des ammodytes et des sprats, espèces proches du hareng mesurant environ 15 cm et abondantes dans la Manche. Ces poissons ne sont pas consommés par le grand cormoran, ce qui évite dans une certaine mesure la concurrence entre les deux espèces quand elles cohabitent comme c’est le cas en Grande- Bretagne.

En Bretagne:

l’espèce est présente sur l’ensemble du littoral et les effectifs sont d’environ 5 000 couples. Si les colonies comptant plus d’une centaine de couples restent rares sur nos côtes (seulement Sept-Îles ou îlots avec 100 à 200 couples), l’île des Landes (Ille-et-Vilaine) constitue une remarquable exception avec 673 couples dénombrés en 1997, soit 13 % de l’effectif régional.
La principale cause de mortalité artificielle du cormoran huppé est la capture accidentelle dans des engins de pêche (trémails notamment, mais aussi palangres ou casiers), constatée à des degrés divers sur l’ensemble de son aire de répartition européenne. La démographie de l’espèce ne semble cependant pas, dans l’état actuel des choses, en être particulièrement affectée

Distribution :
Répartition du cormoran huppé en Bretagne

Cormoran huppé - Phalacrocorax aristotelisCormoran huppé - Phalacrocorax aristotelis

Cormoran huppé - Phalacrocorax aristotelisPour tous les renseignements merci à :
http://www.oiseaux.net
http://www.bretagne-environnement.org/

Publicités

7 réflexions sur “Le cormoran huppé

    • Je réécris e commentaire a la bonne place, sinon on ne va pas comprendre pourquoi je ne répondais a Kevin. Oui tu as raison, le cormoran est très courant par chez nous. ça n’empêche pas que ce soit un bel oiseau.
      Merci Kevin de me laisser des commentaires, ils se font de plus en plus rare

    • Hihi J »ai des lecteur d’outre manche, voir même d’outre atlantique. Je suis très heureux.
      Merci d’avoir visiter mon blog et de m’avoir laissé un commentaire.
      Amitiés
      Guillaume

  1. Moi je préfère les oiseaux aux plumage de neige plutôt que ceux au plumage de goudron !!! lol
    Encore merci pour cet article fort passionnant (comme d’habitude)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s