Les patates « grosse Louloute »


Hier soir, j’ai reçu un appel désespéré de mon cousin Foolk actuellement sur un bateau du côté de l’Irlande, Il est en compagnie d’autre cousins. Parti depuis plus d’une semaine, ils commençaient  à ce lasser de la nourriture embarquée. Les boîtes de conserve, les plats congelés c’est bien beau mais au bout d’un semaine on a envi de nouveauté. L’équipage du voilier avait envi de goûter l’invention d’un génie de la gastronomie maritime, dont ils avaient oubliés la recette au port. J’ai donc fait pour eux une recherche rapide par internet pour leur faire parvenir, toutes affaires cessantes la recette. J’en profite pour vous faire découvrir la recette des : 

Pommes de terre « Grosse Louloute »

La cambuse (cuisine) doit être un endroit privilégié à bord.
Elle doit contenir quelques (nombreuses ?) bonnes bouteilles (de breizh cola bien sûr), des plats cuisinés variés, de bonnes soupes, mais surtout des vivres frais, pour leurs apports vitaminiques et l’équilibre nutritionnel bien sûr, mais surtout pour permettre aux talents culinaires embarqués de pouvoir s’exprimer… Car, outre sa vocation roborative, une bonne et saine cuisine est l’un des éléments nécessaires à l’équilibre chaleureux et à l’ambiance conviviale du bord.

Mais, me rétorquerez-vous, « je ne sais pas faire la cuisine ! » Rassurez-vous, pas besoin d’être Bocuse, Robuchon, ou l’un des nombreux « Chefs » étoilés français pour satisfaire aux « gasters » embarqués et faire monter de quelques degrés la température du carré… Il suffit d’une pointe d’imagination et de quelques principes de base.
D’avoir sous la main quelques recettes simples qui, depuis des lustres, ont fait leurs preuves. J’en connais quelques unes, je veux bien vous les faire partager.
En retour, faites nous partager votre « know-how ». Pour le plaisir, voire le bonheur, de tous et de toutes…
Celle-ci est célèbre. Elle doit être connue (et appréciée) des « anciens ». Elle fut promue, sinon inventée, par Gérard Borg -connu (et apprécié) des mêmes « anciens »- circumnavigateur de renom et chroniqueur à Neptune-Nautisme dans les 70’s qui commit la non-moins  connue et appréciée « Encyclopédie NAUTICUS » en 1977 et en 15 volumes.

Vous voulez la recette je pense, la voici, l’authentique recette des fameuses Pommes de terre « grosse Louloute » d’après Gérard Borg

Le moins qu’on puisse dire est qu’il est bien difficile, aujourd’hui, d’inventer une nouvelle manière d’accommoder les pommes de terre, tout en cette matière ayant déjà été tenté, rejeté ou adopté.

Les grosses Louloutes constituent l’une des façons les plus fines de consommer la pomme de terre, l’une des plus naturelles aussi, et l’une des rares qui conservent à la pomme de terre son goût d’origine.

Durée de cuisson : 1h.
1) On épluchera des pommes de terre de la meilleure qualité (demandez à Guy De Paimpol, il s’y connaît)

2) On les découpera en rondelles à l’aide de cet appareil universel, plat et manuel que l’ontrouve au fond de tout placard à casseroles et qui sert à débiter les carottes, à râper le fromage. (ndlr : « râpe 3 usages » ou « mandoline » chez les pros).
3) Attention ! C’est ici que se situe le premier tour de main des grosses louloutes : la coupe doit être la plus fine possible.. On doit voir la lumière à travers la rondelle découpée.
4) Dans une sauteuse, type Téfal, dont le fond aura été enduit d’huile, et lorsque cette huile est chaude, on disposera le tiers des rondelles en un lit qu’on salera, en y ajoutant, si on le désire, du gruyère râpé. (ndlr : on peut aussi, selon les goûts, ajouter un peu de poivre du moulin et un soupçon de muscade). Le deuxième tiers des pommes de terre sera disposé sur le premier et salé (même ndlr pour le poivre et la muscade), puis le troisième. Epaisseur entre 4 et 6 cm environ, au total.
5) Couvrir et laisser cuire à feu extrêmement doux pendant 30 minutes. Agiter, horizontalement, la sauteuse de temps à autre (ndlr : cela ne doit pas attacher au fond).
6) Au terme de ces 30 minutes, donner un « coup de feu » sérieux jusqu’à sentir que les pommes de terre commencent à brûler. C’est le second tour de main.
7) Retourner, d’un seul coup, la sauteuse sur un couvercle plat (ndlr : d’un Ø supérieur, bien sûr) en évitant que l’excès d’huile ne tombe pas sur la moquette bouclée du carré. Faîtes glisser l’autre face (ndlr : la partie non grillée) dans le fond de la sauteuse. Ajouter un peu d’huile, avant, si cela s’avérait nécessaire.

8) Laisser cuire, à nouveau, à feu extrêmement doux pendant, au moins, 20 minutes. Donner un nouveau « coup de feu à la diable » jusqu’à ce que les pommes de terre commencent à brûler. Vous aurez ainsi retiré de la sauteuse une sorte galette de pommes de terre -très croustillante évoquant un peu une tarte Tatin.
On peut éviter les deux coups de feu et laisser brunir pendant une quinzaine de minutes supplémentaires de chaque côté. Il se forme, alors, une croûte épaisse alors que l’intérieur aura cuit dans sa propre vapeur.

Variantes : Comme à toute recette, chacun peut y apporter sa touche personnelle selon ses goûts et son imagination. Entre les 3 couches de rondelles, on peut disposer l’un des éléments suivants : oignons en rondelles (blancs ou roses), raisins secs, chair à saucisses, morue (dessalée, bien sûr), crevettes, crabe, hareng, poulet, jambon, bacon ou des fromages divers. (moi je mets du Maroilles, hummm…).
Vous pouvez laisser aller votre imagination et incorporer ce qui vous passe par la tête ou ce qu’il reste à finir dans le fond de la glacière…  Méfiez-vous, cependant, de la critique collective et unanime ! Vous y perdriez en considération…
Personnellement, j’ai osé une fois du saumon fumé avec un peu de crème fraîche (pour faire plaisir a des normands !) et de la ciboulette ciselée. Personne ne s’est plaint…[On trouve, dans la grande distribution, des « chutes » de saumon en paquet. C’est plus approprié et…c’est moins onéreux.
Si vous osez innover et êtes satisfait(e)s du résultat, faites-le moi connaître. Merci.http://www.fourgon-nomade.net/t9359-pommes-de-terre-grosse-louloute

A bientôt et bon appétit

Publicités

28 réflexions sur “Les patates « grosse Louloute »

      • merci pour cette recette de patates grosse louloute une recette a ne pas négligé en cette péroide d’hiver apres avoir déguster une tel choses je pense que l’on peux affronté la montagne sans aucun sousi merci guillaume ! amicalement Jean bernard.

          • pas de sousis tu n’ais pas oublié un bon morceau de lard paysan pour accompagné le tout et hop! dans l’estomac avec cela je vais pouvoir retourné les montagnes quand au voilier la cambuse et les amis le coeur y est! merci Guillaume ! a bientot! jean Bernard.

            • Si tu aimes le lard paysans il faut que je demande a mes arrières grand mère de me donner leur recette de patates au lard.
              Moi personnellement j’adore ça surtout quand elles sont bien grignées 🙂
              Amicalement
              Guillaume

              • A vrai dire les patates grosse louloute vonts faire le tour de toute l’ALsace j’en ai parlé a mon cousin qui as un grand restaurant dabord il as rigolé un bon coup !mais apres une rélfection tiens cest pas mal comme recette je vais la faire pour mes clients tu vois sa y est ! quand a moi sest délicieux ! a plus guillaume et a bientot ! amitiés Jean Bernard

  1. le pauvre foolk il est desesperer je lui fait un gros bisous

    heuresement que guillaume est la parse que sinon il serait perdu le pauvre 🙂

    merci pour cette recette mon guillaume

    je te fait un enorme bisous
    je suis crever ce soir je vais aler au li dans pas longtemps je pense

    kévin

    • Ne pas avoir la recette des patates grosse Louloute sur un bateau est presque un crime.
      En d’autre temps il aurait fini sur la planche.
      Oui heureusement que j’étais là pour sauver ses fesses.
      A bientôt
      Guillaume

  2. Salut mon Guillaume, pas mal ta recette de cuisine les patates.
    Alors moi je commence comme tu le dis les patates coupées très fines en rondelles, dans le plat je mets soit des lardons coupés très fin ou du jambon tranche bien roulé, ensuite mes patates dessus, une crême, j’enduis mes patates de gruyère, un peu de chapelure et le tout 45 mn dans un four à 200°
    Bon appétit à tous.
    Bisous mon Guillaume
    Jeanmi

    • Super ta recette de patates… Mais je pense qu’on se rapproche du gratin dauphinois (avec un peu de lard breton en plus)
      Mais je gouterais ça volontier.
      Merci pour ta recette.
      Bonne journée
      Guillaume

  3. Merci Guillaume pour cette recette. Pour le Franc comtois que je suis ; cela me rappelle les marmites de pommes de terres faites par ma grand mère. La partie grillée est toujours fabuleuse …. C’est vrai qu’il y a des variantes et avec une bonne couche de lard bien grillé c’est pas mal non plus. Il faut croire aussi que la necessité d’un plat bien roboratif au fond d’un carré ou au fond des montagnes jurassiennes active de façon semblable et tt aussi savoureuse l’imagination culinaire. Bz, Ludovic

    • Moi ma recette préférée c’est les patates au lard de ma mémé 🙂
      Des gros morceaux de lard demi sel juste un peu dessalé qu’on fait grigner (dorer) dans la cocotte après on rajoute les vieilles patates coupées en gros morceaux qu’on fait grigner aussi…
      Après on baisse le feu, on ferme le couvercle et on attend de passer à table avec la serviette serrée autour du cou et la fourchette et le couteau à la main, le bave coulant sur le menton.
      Peut-être un jour, si tu est sage je te parlerais des galettes et des crêpes.
      Meci pour ton commentaire.
      A très bientôt
      Guillaume

  4. J’avoue avoir été très amusé de voir dans les messages d’accueil ceci : « Breizhman on les patates grosse Louloute ». Je ne sais pas, pour le terme peut être. J’y pense souvent à cet article, de cette recette de tartiflette paimpolaise. Moi, la cuisine je connais, je ne fait que ça, je ne suis pas un pro. Ce n’est pas pour m’amuser non plus. C’est pour mes parents.

    Elle est chouette ta cabine !!! J’ai déjà navigué sur des gréements et surtout sur « le Saint-Quay » si tu connais, c’est un ancien homardié lesté au béton. Il est très stable et puissant. Moi, qui suis fait comme une orphie, j’arrive à hisser les voiles. Je ne le fais évidement pas tout seul… hihi !

    Un « avant-goût » de Brest 2012… Je compte m’y rendre, mais par les sentiers battus, sur la terre ferme.
    Théo

    • hihi j’aime bien le terme « fait comme une orphie »
      Je ne pense pas pouvoir y aller a Brest moi 😥
      La recette n’est pas très compliquée, c’est une recette de fond de frigo, quand y a plus rien a manger a bord et qu’on commence a regarder le mousse d’un air gourmand.
      As-tu testé la recette ?
      Amitiés
      Guillaume

      • Une « recette de fond de frigo » en semaine pour un étudiant est toujours à prendre en considération^^

        Bien sûr que j’ai tester la recette. L’originalité est en grande partie dans la coupe de la patate ainsi que le mode de cuisson. Moi je les aime bien gratinées (ou grignées ??! ) au four, préalablement cuites à l’eau et coupée en deux dans le sens de la longueur, avec du beurre et des échalotes entières mais pelées.
        Voilà, voilà… je trouve amusant de parler cuisine à un garçon.
        d’ailleurs, si tu as d’autres idées, même toutes simples de recettes, de choses personnelles cela fait toujours plaisir… enfin, je parle pour moi.
        Théodore

        • Pardon j’oubliais de dire qu’il fallait mettre moitié beurre, moitié huile ainsi que d’y mettre de l’ail en enlevant le germe bien entendu pour ne pas avoir l’haleine d’Árveig ta jument, si toutefois il m’eusse venu à l’idée de lui rouler une pelle^^

          Il y a moins d’ingrédients, c’est à ce titre que l’on pourrait ici, parler de la recette des « patates petite Louloute ». Je blague.
          amitiés
          Théo

        • Après avoir parler cuisine tu veux qu’on parle chiffon ?
          Ta recette c’est les patates grand Théo, ça n’a rien à voir avec ma recette.
          La mienne ce fait dans la poêle sur le gaz de la cambuse. Tu peux mettre bien sûr tout les fonds de glacière mais en aucun cas tu fait cuire au four. au fou !
          Bon appétit quand même.
          On va faire un dîner presque parfait 🙂
          @+
          Guillaume

    • Bonjour a tous ha!ha! les patates grosse Louloute ,hé ben je peux vous en parler quelques fois en mer on n’a pas toujours le temps de faire des menus compliqués mais la recette de Guillaume je peux vous dire que ca ce déguste et le ventre est bien remplie jusqu’au matin, dans le bac a légumes il reste toujours quelques patates, à couper en tranche fine un peu la galère par mer forte quand il manque l’ustensile indispemsable a ne pas oublier, je n’ose pas vous dire combien de fois nous en avons manger,en plus quand on navigue loin une petite pensée du pays ce fais sentir merci Guillaume une bonne recette que l’on n’oublie pas ! amicalement jean bernard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s